Brush stock painting - Manuel Fernandez

Du 14 mars au 10 avril 2015

Brush stock paintings

Les « brush stock painting » interrogent le sens et la nature des images abstraites à l'ère de l'internet en regard des précédents dans l'histoire de l'art. Une compilation d'effets photographiques analogiques, scannés ou trouvés sur internet, sont le point de départ de la création d'une base de données, d'une image, qui une fois mixée, modifiée et éditée génère les différentes compositions de la série des peintures digitales. Ces extraits sont optimisés pour créer des images pour écran à la résolution insuffisante pour une impression en grand format. En agrandissant la taille de ces compositions les œuvres finales ressemblent à une image jpeg de faible résolution telles qu'on les voit sur internet. Cet aspect de « compression » ajoute une dimension supplémentaire à l'abstraction analogique traditionnelle, dévoilant ses origines et ses relations à l'écran.

Manuel Fernandez (b.1977), vit et travaille à Madrid. Son travail a été présenté dans plusieurs expositions collectives et personnelles, aux Etats-Unis, en Europe, en Asie, ainsi que dans des formats d'exposition internet. Depuis 2012, il a exposé à New York, au Bronx Art Space, Transfer Gallery, Abrons Art Center, Smith Gallery en Floride, Miami Art Basel. En 2013, il est invité par David Quiles Guillo à exposer dans le cadre du Window art Project à Los Angeles. Ses derniers projets incluent Vol.2 chez Super Dakota (Bruxelles) ; Speculative Materialism chez Paradise (Marseille), Hike, Hack / Hic et Nunx, chez Xpo Gallery à Paris. Il présente actuellement une exposition personnelle au Centro de Arte Alcobendas, à Madrid.